Opéra

La double coquette

Antoine Dauvergne / Charles-Simon Favart / Gérard Pesson / Pierre Alferi / Annette Messager / Fanny de Chaillé
 6 nov.
durée : 1h15 sans entracte / tarif B
Lieu : Grand Théâtre
ven. 06 novembre 20H30
  • présentation
  • Générique
  • En savoir plus

Présentation

A l'invitation de l'ensemble baroque Amarillis, le compositeur Gérard Pesson et le poète Pierre Alferi traversent les siècles et entrent en dialogue avec un opéra comique du XVIIIe. A 261 ans de distance, deux coquettes, deux compositeurs, deux librettistes mais une seule et même immuable comédie des sentiments.

Florise est invitée par Damon à une fête, alors qu'il s'affiche avec Clarice. Pour les séparer, elle décide de se travestir en homme. Mais débute alors un trouble dans le genre, un jeu de rôles amoureux, où chacun se perd et chacun se retrouve. Comme chez Marivaux, on retrouve dans La Coquette trompée d'Antoine Dauvergne et Charles- Simon Favart, deux rivales en amour, un amant forcément inconstant, un travestissement, une lettre de gage et une fête à donner.
Créée en 1753, La Coquette trompée fut alors saluée pour sa modernité.
C'est cette modernité dont s'empare le compositeur Gérard Pesson dans une mise en perspective contemporaine. Accompagné du poète Pierre Alferi qui réinvente le triangle amoureux, il compose des additions à la partition originale pleine de facéties d'Antoine Dauvergne, interprétées par les onze musiciens de l'ensemble baroque Amarillis, deux sopranos et un ténor. Mêlant couleurs, fantaisie et raffinement, la plasticienne Annette Messager s'associe au projet en créant, pour la première fois, des costumes pour la scène.
Deux oeuvres se font alors écho entre écart, hommage, détournement et parodie. Un passionnant dialogue musical entre les siècles.

Générique

Musique "La Coquette trompée" (1753) : Antoine Dauvergne
Texte : Charles-Simon Favart
Prologue, additions et orchestrations : Gérard Pesson
Texte (2014) de : Pierre Alferi
Création des costumes : Annette Messager
Collaboration artistique : Fanny de Chaillé

Avec
Soprano : Isabelle Poulenard , Maïlys de Villoutreys
Taille : Robert Getchell , Amarillis
Direction musicale : Héloïse Gaillard , Violaine Cochard

Réalisation des costumes : Sonia de Sousa
Lumières : Gilles Gentner

Avec le Festival d'Automne à Paris
En coréalisation avec le Centre de musique baroque de Versailles

Création le 2 mai 2015 au Festival French May, Hong Kong / Version scénique produite par le Festival d'Automne à Paris, le Centre de musique baroque de Versailles, le Festival French May/Hong Kong, le Festival de Sablé, Metz en Scènes - Arsenal, Théâtre Impérial de Compiègne, KunstFestSpiele Herrenhausen, Spoleto Festival USA/Charleston SC, Peak Perfomances@Montclair State University/NJ-USA / Avec le soutien du Fonds de Création Lyrique et de l'Adami. L'Ensemble Amarillis et Les Deux Scènes-Scène nationale de Besançon ont produit la version de concert de La Double Coquette / Création en concert le 2 décembre 2014 au Théâtre de Besançon / La musique de Gérard Pesson et le livret de Pierre Alferi ont fait l'objet d'une commande des Deux Scènes-Scène nationale de Besançon / Avec le soutien de la Fondation Orange

En savoir plus

Gérard Pesson se forme en musicologie à la Sorbonne, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Ses opéras sont créés sur les plus grandes scènes comme Pastorale, d'après L'Astrée d'Honoré d'Urfé, commande du Staatstheater de Stuttgart et mis en scène par le vidéaste Pierrick Sorin, au Théâtre du Châtelet à Paris. En 2008, le Festival d'Automne à Paris lui consacre un portrait en 19 oeuvres, dont Rubato ma glissando, avec l'artiste Annette Messager. Ancien pensionnaire à la Villa Médicis, Gérard Pesson est Lauréat de la Tribune Internationale de l'Unesco (1994), il obtient en mai 1996 le prix de la Fondation Prince Pierre de Monaco ainsi que le Prix musique de l'Akademie der Künste de Berlin en mars 2007. Il est professeur de composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris depuis 2006.


D'abord violoniste pour la Chambre du Roi, puis dans l'orchestre de l'Opéra, Antoine Dauvergne compose très jeune ses premières sonates. Il composera par la suite : symphonies, concertos, opéras. Si le succès d'estime est au rendez vous- il sera nommé aux plus hautes charges comme celui de directeur du concert spirituel- ses oeuvres théâtrales ne connaîtront pas toujours le succès. Il sera surtout reconnu pour ses opéras comiques, genre dont il fut l'un des créateurs.

 

Pierre Alferi est romancier, essayiste et poète. Il a cofondé la revue Détail et la Revue de littérature générale. Il réalise des ciné-poèmes - une vingtaine à ce jour - et il dessine autour des mots. Sa curiosité et sa passion des arts visuels l'amènent à collaborer avec des musiciens et des plasticiens. Il multiplie les lectures, performances et expositions. Il enseigne à Paris, à l'école des Arts décoratifs et à l'école des Beaux-arts.

 

Née en 1943, Annette Messager fait ses études à l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris de 1962 à 1966. Sa première exposition personnelle a lieu en 1973 à Munich, puis à l'ARC, à Paris, en 1974. Elle compte aujourd'hui parmi les artistes les plus importants en Europe. Son oeuvre, hybride, mêle peinture, broderie, sculpture, assemblage, collage et écriture. Elle a remporté le Lion d'Or à la Biennale de Venise en 2005.

théâtre de
st-quentin
-en-yvelines

Scène nationale

Place Georges Pompidou - CS 80317
78054 Saint Quentin en Yvelines
administration tél. : 01 30 96 99 30
administration@tsqy.org
01 30 96 99 00
 ENVOYER UN EMAIL