la saison les spectacles

Du 22 au 23 nov.  20H30
Petit théâtre
1h30 sans entracte

Résumé


Dans un polar haletant à mi-chemin entre théâtre et cinéma, Mélanie Leray adapte sur scène le roman poignant de Julia Deck, plongée dans l’espace intime d’une femme en proie à ses démons. Vertigineux !

Viviane, la quarantaine, se retrouve brutalement seule avec son bébé, quittée par son mari après 2 ans d’horreur conjugale. Une sombre journée de novembre, on l’accuse d’avoir tué son psychanalyste. Dans cette adaptation théâtrale et filmique du roman noir de Julia Deck, la metteure en scène Mélanie Leray dresse le portrait saisissant d’une femme qui perd doucement les pédales, victime d’une société où la détresse maternelle et féminine reste encore largement taboue. Un spectacle dédoublé dans lequel mensonge et vérité, réalité et fantasme, se livrent une lutte sans merci.

« Je cherchais une œuvre qui me permette d’interroger plus avant mon travail qui mêle théâtre et images, tout en continuant de mettre en avant des figures féminines fortes, en prise avec le monde actuel ». A l’image d’une héroïne qui confond fantasme et réalité, le plateau se partage entre le présent d’une Viviane internée, et son étrange passé, projeté sur écran en noir et blanc. Une enquête haletante dans les méandres de la folie, interprétée par Marie Denarnaud, comédienne captivante de justesse et d’émotion.



Résumé


Dans un polar haletant à mi-chemin entre théâtre et cinéma, Mélanie Leray adapte sur scène le roman poignant de Julia Deck, plongée dans l’espace intime d’une femme en proie à ses démons. Vertigineux !

Viviane, la quarantaine, se retrouve brutalement seule avec son bébé, quittée par son mari après 2 ans d’horreur conjugale. Une sombre journée de novembre, on l’accuse d’avoir tué son psychanalyste. Dans cette adaptation théâtrale et filmique du roman noir de Julia Deck, la metteure en scène Mélanie Leray dresse le portrait saisissant d’une femme qui perd doucement les pédales, victime d’une société où la détresse maternelle et féminine reste encore largement taboue. Un spectacle dédoublé dans lequel mensonge et vérité, réalité et fantasme, se livrent une lutte sans merci.


Générique


D’après le roman de Julia Deck, Viviane Elisabeth Fauville, publié aux Editions Minuit / Mise en scène et réalisation Mélanie Leray / Adaptation Mélanie Leray avec la participation de Claire Ingrid Cottanceau et Marie-Pomme Carteret / Avec Marie Denarnaud et à l’écran Christian Colin, Muriel Combeau, Hafsia Herzi, Elina Löwensohn, Marcel Mankita, Philippe Marteau, Céline Martin-Sisteron, Anaïs Muller, Ronan Rouanet, Airy Routier, Jean-Philippe Vidal et le bébé Aénor Marie Creissels / Éclairagiste François Menou / Régisseur général et lumière François Rault / Conception et régie vidéo Cyrille Leclercq / Cadreuse Lara Laigneau / Conception et régie son Jérôme Leray / Musique originale Yann Crépin / Assistante à la mise en scène Lorraine Kerlo Auregan / Scénographie Vlad Turco, Alain Burkarth, Mélanie Leray / Construction Alain Burkarth / Costumes Laure Maheo / Sculpture Romain de Souza / Régisseurs résidences Joël L’Hopitalier, Sylvain Marchal et Tugdual Tremel
Générique film Montage images et son Marie-Pomme Carteret / Chef Opérateur Kristy Baboul / Chef décorateur Vlad Turco / Son design Jérôme Leray / Mixage Frédéric Hamelin / Costumes Laure Maheo et Danila Fatovich / Coiffure Jimmy Springard / Casting Sarah Teper / Assistantes à la réalisation Charlotte Villard (Paris), Clémence Dirmeikis (Rennes) / Scripte Aurélie Bidault / Cadreurs Nicolas Ruffault (Paris), Mathilde Nury et Clémence Lesné (Rennes) / Ingénieur du son Mathieu Burgess / Assistante à la décoration Natalia Grabundzija / Stagiaires Marie-Cassandre Segura et Marie Saillard / Construction du décor Yann Chollet / Régisseur général Blaise Denarnaud (Paris), Joël L’Hopitalier (Rennes) / Assistante aux costumes Lucie Germon / Synchronisation Maxime Moriceau / Étalonnage Baptiste Leroy / Administration Lise Delente / Administration, Production Martin Lorenté pour la Compagnie 2052 / Assistants à la production Claire Macchi, Andrew Huart

Production Compagnie 2052 / Coproduction MC2 : Grenoble , Le Canal - Théâtre du Pays de Redon, scène conventionnée pour le théâtre, MCB Scène nationale de Bourges, La Halle aux Grains – Scène Nationale de Blois, La Comédie de Caen – CDN de Normandie, L’Archi-pel – Pôle d’action culturelle Fouesnant-les Glénan, La Maison du Théâtre – Brest, CPPC – Théâtre L’Aire Libre, Printemps des Comédiens – Montpellier / Avec le soutien de l’État - préfet de la Région Bretagne – DRAC Bretagne, de la Région Bretagne, de la Ville de Rennes, du Festival d’Anjou - Prix Jean-Claude BRIALY - STREGO 2019 / Photo © Younn Durand

Générique


D’après le roman de Julia Deck, Viviane Elisabeth Fauville, publié aux Editions Minuit / Mise en scène et réalisation Mélanie Leray / Adaptation Mélanie Leray avec la participation de Claire Ingrid Cottanceau et Marie-Pomme Carteret / Avec Marie Denarnaud et à l’écran Christian Colin, Muriel Combeau, Hafsia Herzi, Elina Löwensohn, Marcel Mankita, Philippe Marteau, Céline Martin-Sisteron, Anaïs Muller, Ronan Rouanet, Airy Routier, Jean-Philippe Vidal et le bébé Aénor Marie Creissels / Éclairagiste François Menou / Régisseur général et lumière François Rault / Conception et régie vidéo Cyrille Leclercq / Cadreuse Lara Laigneau / Conception et régie son Jérôme Leray / Musique originale Yann Crépin / Assistante à la mise en scène Lorraine Kerlo Auregan / Scénographie Vlad Turco, Alain Burkarth, Mélanie Leray / Construction Alain Burkarth / Costumes Laure Maheo / Sculpture Romain de Souza / Régisseurs résidences Joël L’Hopitalier, Sylvain Marchal et Tugdual Tremel
Générique film Montage images et son Marie-Pomme Carteret / Chef Opérateur Kristy Baboul / Chef décorateur Vlad Turco / Son design Jérôme Leray / Mixage Frédéric Hamelin / Costumes Laure Maheo et Danila Fatovich / Coiffure Jimmy Springard / Casting Sarah Teper / Assistantes à la réalisation Charlotte Villard (Paris), Clémence Dirmeikis (Rennes) / Scripte Aurélie Bidault / Cadreurs Nicolas Ruffault (Paris), Mathilde Nury et Clémence Lesné (Rennes) / Ingénieur du son Mathieu Burgess / Assistante à la décoration Natalia Grabundzija / Stagiaires Marie-Cassandre Segura et Marie Saillard / Construction du décor Yann Chollet / Régisseur général Blaise Denarnaud (Paris), Joël L’Hopitalier (Rennes) / Assistante aux costumes Lucie Germon / Synchronisation Maxime Moriceau / Étalonnage Baptiste Leroy / Administration Lise Delente / Administration, Production Martin Lorenté pour la Compagnie 2052 / Assistants à la production Claire Macchi, Andrew Huart

Production Compagnie 2052 / Coproduction MC2 : Grenoble , Le Canal - Théâtre du Pays de Redon, scène conventionnée pour le théâtre, MCB Scène nationale de Bourges, La Halle aux Grains – Scène Nationale de Blois, La Comédie de Caen – CDN de Normandie, L’Archi-pel – Pôle d’action culturelle Fouesnant-les Glénan, La Maison du Théâtre – Brest, CPPC – Théâtre L’Aire Libre, Printemps des Comédiens – Montpellier / Avec le soutien de l’État - préfet de la Région Bretagne – DRAC Bretagne, de la Région Bretagne, de la Ville de Rennes, du Festival d’Anjou - Prix Jean-Claude BRIALY - STREGO 2019 / Photo © Younn Durand

En savoir plus


Après l’école du Théâtre National de Bretagne, Mélanie Leray cofonde le Théâtre des Lucioles et y travaille comme actrice et metteure en scène jusqu’en 2012, année de création de sa compagnie : la Compagnie 2052. Elle débute son travail de mise en scène au Centre Pénitentiaire des femmes de Rennes, et s’empare d’œuvres de metteurs en scène qui sonde les bas-fonds de la nature humaine, de Lars Norén à Jean-luc Lagarce en passant par Boho Strauss et Sarah Kane. En janvier 2019, elle met en scène le dernier texte de Dennis Kelly, Girls and Boys, au Théâtre du Petit saint Martin à Paris, avec Constance Dollé. Le spectacle reçoit le Molière 2019 du meilleur seule en scène, le prix Laurent Terzieff du Syndicat de la Critique, et le prix des Compagnies au Festival d’Anjou en 2019.

Comédienne formée à la classe libre du Cours Florent, Marie Denarnaud tourne pour le cinéma de nombreux films parmi lesquels Chaos, de Coline Serreau, Ma Femme est une actrice d’Yvan Attal, Les corps impatients de Xavier Gianolli, Les liens du sang de Jacques Maillot, Les adoptés de Mélanie Laurent... Elle tient également le rôle principal du film d’Audrey Estrougo, Une histoire banale.  Au théâtre, elle travaille avec Dan Jemmett, Thierry de Peretti, Jean-Louis Martinelli, Danièle Thompson ou encore Vanessa Larré. Elle a déjà joué sous la direction de Mélanie Leray dans Contractions de Mike Bartlett. Dernièrement, on l’a vu au Théâtre de l’atelier dans une adaptation de King Kong Théorie de Virginie Despentes, mise en scène de Vanessa Larré.

En savoir plus


Après l’école du Théâtre National de Bretagne, Mélanie Leray cofonde le Théâtre des Lucioles et y travaille comme actrice et metteure en scène jusqu’en 2012, année de création de sa compagnie : la Compagnie 2052. Elle débute son travail de mise en scène au Centre Pénitentiaire des femmes de Rennes, et s’empare d’œuvres de metteurs en scène qui sonde les bas-fonds de la nature humaine, de Lars Norén à Jean-luc Lagarce en passant par Boho Strauss et Sarah Kane. En janvier 2019, elle met en scène le dernier texte de Dennis Kelly, Girls and Boys, au Théâtre du Petit saint Martin à Paris, avec Constance Dollé. Le spectacle reçoit le Molière 2019 du meilleur seule en scène, le prix Laurent Terzieff du Syndicat de la Critique, et le prix des Compagnies au Festival d’Anjou en 2019.

Comédienne formée à la classe libre du Cours Florent, Marie Denarnaud tourne pour le cinéma de nombreux films parmi lesquels Chaos, de Coline Serreau, Ma Femme est une actrice d’Yvan Attal, Les corps impatients de Xavier Gianolli, Les liens du sang de Jacques Maillot, Les adoptés de Mélanie Laurent... Elle tient également le rôle principal du film d’Audrey Estrougo, Une histoire banale.  Au théâtre, elle travaille avec Dan Jemmett, Thierry de Peretti, Jean-Louis Martinelli, Danièle Thompson ou encore Vanessa Larré. Elle a déjà joué sous la direction de Mélanie Leray dans Contractions de Mike Bartlett. Dernièrement, on l’a vu au Théâtre de l’atelier dans une adaptation de King Kong Théorie de Virginie Despentes, mise en scène de Vanessa Larré.


Petit théâtre
1h30 sans entracte

  • mar. 22 novembre • 20H30
  • mer. 23 novembre • 20H30

Revue de presse

En images