la saison les spectacles

Du 8 au 9 nov.  20H30
Grand Théâtre
1h sans entracte

Résumé


Longue vie à la mort ! Avec une joie et une énergie communicatives, 12 danseurs de Fêtes Galantes revisitent une pièce majeure du répertoire de Mozart. Un Requiem rythmé, coloré, qui célèbre la beauté de l’existence.

À l’opposé de cette vision sinistre de l’Au-delà qui prédomine en Occident, la culture pré-colombienne voit la mort comme une expérience résolument féconde et joyeuse ! C’est à partir de scènes de rue observées au Mexique, du mythique Requiem de Mozart et de la folle énergie des danseurs de sa compagnie Fêtes Galantes que la chorégraphe Béatrice Massin a imaginé cette création. Une vague explosive et pleine de couleurs, rythmée par 12 interprètes qui explorent et revitalisent les fondamentaux de la danse baroque.

« Cette idée d’une mort colorée et dansante, en opposition à l’image mortifère véhiculée par notre société se retrouve selon moi dans la musique lumineuse du Requiem de Mozart », affirme Béatrice Massin. En rassemblant sur scène deux univers que tout oppose, la gravité baroque et la mort joyeuse, la chorégraphe nous invite à adopter un autre regard sur la finitude de l’être humain, qui peut être vue comme un éternel et heureux recommencement.



Résumé


Longue vie à la mort ! Avec une joie et une énergie communicatives, 12 danseurs de Fêtes Galantes revisitent une pièce majeure du répertoire de Mozart. Un Requiem rythmé, coloré, qui célèbre la beauté de l’existence.

À l’opposé de cette vision sinistre de l’Au-delà qui prédomine en Occident, la culture pré-colombienne voit la mort comme une expérience résolument féconde et joyeuse ! C’est à partir de scènes de rue observées au Mexique, du mythique Requiem de Mozart et de la folle énergie des danseurs de sa compagnie Fêtes Galantes que la chorégraphe Béatrice Massin a imaginé cette création. Une vague explosive et pleine de couleurs, rythmée par 12 interprètes qui explorent et revitalisent les fondamentaux de la danse baroque.


Générique


Conception et chorégraphie Béatrice Massin / Avec 12 danseurs de la compagnie Fêtes galantes : Mathieu Calmelet, Rémi Gérard, Marion Jousseaume, Mylène Lamugnière, Léa Lansade, Philippe Lebhar, Clément Lecigne, Claire Malchrowicz, Enzo Pauchet, Lucas Réal, Damien Sengulen, Nicola Vacca / Musique Requiem de Mozart par MusicAeterna The new Siberian Singers direction Teodor Currentzis, Danzon n° 2 d‘Arturo Marquez par Orquestra Sinfonica Simon Bolivar direction Gustavo Dudamel / Costumes Olivier Bériot / Création lumière Emmanuelle Stäuble / Vidéo Yann Philippe / Création sonore Emmanuel Nappey / Régie générale Thierry Charlier / Assistante chorégraphe Maud Pizon
Production Fêtes galantes, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines - Scène nationale, La Filature de Mulhouse, Cité musicale Metz, Le Grand R La Roche-sur-Yon, Le Théâtre scène nationale de Mâcon, Le Quartz scène nationale de Brest, Le Théâtre scène nationale de Saint-Nazaire, L’Equinoxe scène nationale de Châteauroux, CCN Ballet de l’Opéra national du Rhin, Points Communs - Nouvelle Scène nationale de Cergy-Pon-toise et du Val d’Oise, L’Azimut – Antony & Châtenay-Malabry / Avec le soutien de l’Atelier de Pairs – CDCN, le Centre nationale de la Danse – CND, La Briqueterie – CDCN / Fêtes galantes est subventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Ile de France au titre de l’aide aux compagnies conventionnées, La Région Ile de France pour l’aide à la Permanence Artistique et culturelle et par le Département du Val de Marne pour l’aide au fonctionnement. Elle bénéficie du soutien de la ville d’Alfort-ville / Photo © Miguel Bruna

Générique


Conception et chorégraphie Béatrice Massin / Avec 12 danseurs de la compagnie Fêtes galantes : Mathieu Calmelet, Rémi Gérard, Marion Jousseaume, Mylène Lamugnière, Léa Lansade, Philippe Lebhar, Clément Lecigne, Claire Malchrowicz, Enzo Pauchet, Lucas Réal, Damien Sengulen, Nicola Vacca / Musique Requiem de Mozart par MusicAeterna The new Siberian Singers direction Teodor Currentzis, Danzon n° 2 d‘Arturo Marquez par Orquestra Sinfonica Simon Bolivar direction Gustavo Dudamel / Costumes Olivier Bériot / Création lumière Emmanuelle Stäuble / Vidéo Yann Philippe / Création sonore Emmanuel Nappey / Régie générale Thierry Charlier / Assistante chorégraphe Maud Pizon
Production Fêtes galantes, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines - Scène nationale, La Filature de Mulhouse, Cité musicale Metz, Le Grand R La Roche-sur-Yon, Le Théâtre scène nationale de Mâcon, Le Quartz scène nationale de Brest, Le Théâtre scène nationale de Saint-Nazaire, L’Equinoxe scène nationale de Châteauroux, CCN Ballet de l’Opéra national du Rhin, Points Communs - Nouvelle Scène nationale de Cergy-Pon-toise et du Val d’Oise, L’Azimut – Antony & Châtenay-Malabry / Avec le soutien de l’Atelier de Pairs – CDCN, le Centre nationale de la Danse – CND, La Briqueterie – CDCN / Fêtes galantes est subventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Ile de France au titre de l’aide aux compagnies conventionnées, La Région Ile de France pour l’aide à la Permanence Artistique et culturelle et par le Département du Val de Marne pour l’aide au fonctionnement. Elle bénéficie du soutien de la ville d’Alfort-ville / Photo © Miguel Bruna

En savoir plus


Chorégraphe et spécialiste de la danse baroque, Béatrice Massin est tout d’abord danseuse contemporaine. En 1983, elle rencontre Francine Lancelot et intègre la compagnie Ris et Danceries. Elle y est successivement interprète, assistante, collaboratrice et chorégraphe. Démarre alors un long processus d’appropriation du langage baroque. En 1993, elle fonde la compagnie Fêtes galantes. Depuis, Béatrice Massin approfondit sa démarche dans ses créations : Que ma joie demeure, Un Voyage d’Hiver, Songes, Un air de Folies, Fantaisies, Terpsichore, La Belle au bois dormant... et plus récemment Mass b, Fata Morgana et Quatre-Un. Depuis 2003, Béatrice Massin développe un important pôle pédagogique au sein de sa compagnie : l’Atelier baroque.

En savoir plus


Chorégraphe et spécialiste de la danse baroque, Béatrice Massin est tout d’abord danseuse contemporaine. En 1983, elle rencontre Francine Lancelot et intègre la compagnie Ris et Danceries. Elle y est successivement interprète, assistante, collaboratrice et chorégraphe. Démarre alors un long processus d’appropriation du langage baroque. En 1993, elle fonde la compagnie Fêtes galantes. Depuis, Béatrice Massin approfondit sa démarche dans ses créations : Que ma joie demeure, Un Voyage d’Hiver, Songes, Un air de Folies, Fantaisies, Terpsichore, La Belle au bois dormant... et plus récemment Mass b, Fata Morgana et Quatre-Un. Depuis 2003, Béatrice Massin développe un important pôle pédagogique au sein de sa compagnie : l’Atelier baroque.


Grand Théâtre
1h sans entracte

  • mar. 08 novembre • 20H30
  • mer. 09 novembre • 20H30

Autour du spectacle

En images