la saison les spectacles

19 au 20 mai  19H30 / 20H30
Petit théâtre
durée 1h30 sans entracte

Isabel Sörling n’en finit pas de charmer le public français. Mareld, deuxième album sous son nom, affirme une nouvelle fois le talent hors-norme de cette chanteuse et songwriteuse envoûtante.

Enfant, l’artiste suédoise était fascinée par le plancton bioluminescent croisé sur le chemin nocturne des eaux scandinaves à bord du voilier de sa mère. Un souvenir devenu la muse de son nouvel album dont il puise même le titre. “Avec Bioluminescence -Mareld en suédois- je libère mon âme, mon sang, mon rythme et mes rimes …” déclare-t-elle. Alliage de folklore scandinave, de musiques traditionnelles africaines et de touches électroniques, Mareld est un voyage initiatique, un rituel sacré bouleversant, transcendant les esthétiques et les genres musicaux.

Mareld, sorte d’incandescence aquatique, joue sur la dualité entre le feu et l’eau, deux éléments qui font battre le cœur de ce périple musical qui devient une performance scénique d’une grande intensité. Le chant incantatoire se mêle aux sons tribaux qui infusent jusque dans le choix du maquillage d’Isabel Sörling. Visage peint, la diva mystique arpente la scène entre chamanisme et transe et nous offre une expérience unique.

Isabel Sörling n’en finit pas de charmer le public français. Mareld, deuxième album sous son nom, affirme une nouvelle fois le talent hors-norme de cette chanteuse et songwriteuse envoûtante.

Enfant, l’artiste suédoise était fascinée par le plancton bioluminescent croisé sur le chemin nocturne des eaux scandinaves à bord du voilier de sa mère. Un souvenir devenu la muse de son nouvel album dont il puise même le titre. “Avec Bioluminescence -Mareld en suédois- je libère mon âme, mon sang, mon rythme et mes rimes …” déclare-t-elle. Alliage de folklore scandinave, de musiques traditionnelles africaines et de touches électroniques, Mareld est un voyage initiatique, un rituel sacré bouleversant, transcendant les esthétiques et les genres musicaux.

Mareld, sorte d’incandescence aquatique, joue sur la dualité entre le feu et l’eau, deux éléments qui font battre le cœur de ce périple musical qui devient une performance scénique d’une grande intensité. Le chant incantatoire se mêle aux sons tribaux qui infusent jusque dans le choix du maquillage d’Isabel Sörling. Visage peint, la diva mystique arpente la scène entre chamanisme et transe et nous offre une expérience unique.


Isabel Sörling voix, piano, guitare électrique / Akemi Fujimori synthétiseurs, percussions, voix / Gauthier Toux synthétiseurs, synthé basse / Nicolas Charlier batterie / Julien Loutelier batterie / Héloïse Divilly batterie, voix / Linda Oláh voix, effets / Giani Caserotto guitare électrique / Et l'Ensemble vocal de Saint-Quentin-en-YvelinesAdrian Bourget son / Maxime Baron lumière

Production GIANTSTEPS / Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Sacem dans le cadre du dispositif Compositeur associé / Photo ©Viktor Freidlitz
Isabel Sörling voix, piano, guitare électrique / Akemi Fujimori synthétiseurs, percussions, voix / Gauthier Toux synthétiseurs, synthé basse / Nicolas Charlier batterie / Julien Loutelier batterie / Héloïse Divilly batterie, voix / Linda Oláh voix, effets / Giani Caserotto guitare électrique / Et l'Ensemble vocal de Saint-Quentin-en-YvelinesAdrian Bourget son / Maxime Baron lumière

Production GIANTSTEPS / Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Sacem dans le cadre du dispositif Compositeur associé / Photo ©Viktor Freidlitz

Electron libre de la musique, c’est auprès du public français qu’Isabel Sörling trouve sa voix. Après un premier album folk et pop produit par Ibrahim Maalouf, Something Came With The Sun, l’artiste, née en 1987, multiplie les collaborations avec d’autres artistes de la planète jazz (Ibrahim Maalouf, Cabaret Contemporain, Paul Laÿ, Airelle Besson...) ou des musiques plus expérimentales. Elle ne lâche pas pour autant son goût pour les musiques pop-folk et populaire. Son nouvel album, Mareld, mêle à l’envi ses envies et ses influences multiples.

Electron libre de la musique, c’est auprès du public français qu’Isabel Sörling trouve sa voix. Après un premier album folk et pop produit par Ibrahim Maalouf, Something Came With The Sun, l’artiste, née en 1987, multiplie les collaborations avec d’autres artistes de la planète jazz (Ibrahim Maalouf, Cabaret Contemporain, Paul Laÿ, Airelle Besson...) ou des musiques plus expérimentales. Elle ne lâche pas pour autant son goût pour les musiques pop-folk et populaire. Son nouvel album, Mareld, mêle à l’envi ses envies et ses influences multiples.


Petit théâtre
durée 1h30 sans entracte

à ne pas manquer
Autour du spectacle !

Bord de scène
Jeudi 19 mai
A l’issue de la représentation du jeudi à 19h30 au Petit Théâtre, restez dans la salle pour dialoguer avec l'équipe artistique du spectacle
!

Actus

En images