la saison les spectacles

Du 27 au 29 janv.  20H30
Grand Théâtre
Grand Théâtre
Grand Théâtre
durée 1h sans entracte

Un siècle après la création du mouvement Dada, peut-on encore jouer avec ? Plus que jamais ! Avec un humour féroce et une créativité débordante, 3 acteurs survoltés mettent le plateau sens dessus dessous.

À grand renfort de peinture qui gicle, d’outils qui fracassent et de machines qui grondent, rien ne sera de trop pour recréer sur scène l’univers explosif du cri de révolte artistique que fut Dada il y a 100 ans. Dans une atmosphère de grande fête où petits et grands rient à gorge déployée, le théâtre d’Alice Laloy est une joyeuse invitation à détruire un vieux monde. Pour en reconstruire un nouveau ?

Après le désastre de la Première Guerre mondiale, les Dadaïstes veulent en finir avec la morale bourgeoise. Et quitte à tout détruire, autant le faire dans la joie ! Au rythme d’un cheval qui galope à toute allure (et en musique !), un comédien et deux comédiennes cassent les murs. Bricolent des mondes qui s’effondrent, avant de danser comme des fous. Avec son théâtre peuplé d’images, Alice Laloy nous fait (re)découvrir la folie du dadaïsme. Si aujourd’hui la guerre a changé de visage, ce spectacle est la preuve vivante que l’art peut encore sauver !

Un siècle après la création du mouvement Dada, peut-on encore jouer avec ? Plus que jamais ! Avec un humour féroce et une créativité débordante, 3 acteurs survoltés mettent le plateau sens dessus dessous.

À grand renfort de peinture qui gicle, d’outils qui fracassent et de machines qui grondent, rien ne sera de trop pour recréer sur scène l’univers explosif du cri de révolte artistique que fut Dada il y a 100 ans. Dans une atmosphère de grande fête où petits et grands rient à gorge déployée, le théâtre d’Alice Laloy est une joyeuse invitation à détruire un vieux monde. Pour en reconstruire un nouveau ?

Après le désastre de la Première Guerre mondiale, les Dadaïstes veulent en finir avec la morale bourgeoise. Et quitte à tout détruire, autant le faire dans la joie ! Au rythme d’un cheval qui galope à toute allure (et en musique !), un comédien et deux comédiennes cassent les murs. Bricolent des mondes qui s’effondrent, avant de danser comme des fous. Avec son théâtre peuplé d’images, Alice Laloy nous fait (re)découvrir la folie du dadaïsme. Si aujourd’hui la guerre a changé de visage, ce spectacle est la preuve vivante que l’art peut encore sauver !


Écriture et mise en scène Alice Laloy / Dramaturgie et collaboration à l’écriture Emmanuelle Destremau / Avec Eric Caruso, Stéphanie Farison, Marion Verstraeten et la voix de Valérie Schwarcz /Musique Eric Recordier / Scénographie Jane Joyet / Lumières Rémi Furrer / Costumes Marion Schmid / Chorégraphie Cécile Laloy / Accessoires Benjamin Hautin, Alice Laloy et Anaïs Guenon / Conception et construction machinerie Davide Cornil et François-Xavier Thien / Construction du décor Ateliers de la Ville de Genève / Régie générale et lumière en alternance Julienne Rochereau ou Théo Tisseuil / Régie son Lucas Chasseré / Régie plateau Benjamin Hautin et Léonard Martin en alternance avec Guillaume Leroy / Régie plateau et accessoires Benjamin Hautin

Administration, production, coordination et communication Sotira Dhima, Thomas Clédé, Joanna Cochet et Romane Bricard / Production Théâtre Am Stram Gram - Genève / Coproduction La Compagnie S’Appelle Reviens – en conventionnement avec la DRAC Grand Est et la Région Grand Est / Avec l’aide à la reprise et à la diffusion de la Région Grand Est, avec le soutien du Nouveau Théâtre de Montreuil CDN / Le texte est lauréat de la Commission nationale d’Aide à la création de textes dramatiques – Artcena / Photo © Elisabeth Carecchio
Écriture et mise en scène Alice Laloy / Dramaturgie et collaboration à l’écriture Emmanuelle Destremau / Avec Eric Caruso, Stéphanie Farison, Marion Verstraeten et la voix de Valérie Schwarcz /Musique Eric Recordier / Scénographie Jane Joyet / Lumières Rémi Furrer / Costumes Marion Schmid / Chorégraphie Cécile Laloy / Accessoires Benjamin Hautin, Alice Laloy et Anaïs Guenon / Conception et construction machinerie Davide Cornil et François-Xavier Thien / Construction du décor Ateliers de la Ville de Genève / Régie générale et lumière en alternance Julienne Rochereau ou Théo Tisseuil / Régie son Lucas Chasseré / Régie plateau Benjamin Hautin et Léonard Martin en alternance avec Guillaume Leroy / Régie plateau et accessoires Benjamin Hautin

Administration, production, coordination et communication Sotira Dhima, Thomas Clédé, Joanna Cochet et Romane Bricard / Production Théâtre Am Stram Gram - Genève / Coproduction La Compagnie S’Appelle Reviens – en conventionnement avec la DRAC Grand Est et la Région Grand Est / Avec l’aide à la reprise et à la diffusion de la Région Grand Est, avec le soutien du Nouveau Théâtre de Montreuil CDN / Le texte est lauréat de la Commission nationale d’Aide à la création de textes dramatiques – Artcena / Photo © Elisabeth Carecchio

en famille dès 6 ans
Grand Théâtre
durée 1h sans entracte

En images