Théâtre

Les liaisons dangereuses

Pierre Choderlos de Laclos / Christine Letailleur
11   13 févr.
durée : environ 2h45 sans entracte / tarif B
Lieu : Grand Théâtre
jeu. 11 février 19H30
ven. 12 février 20H30
sam. 13 février 20H30
  • présentation
  • Générique
  • En savoir plus

Présentation

Christine Letailleur dirige Dominique Blanc et Vincent Pérez dans une adaptation du chef-d'oeuvre de Choderlos de Laclos. La scène du théâtre devient le champ de bataille de l'amour et des désirs.

Longtemps relégué dans les "Enfers" des bibliothèques, condamné pour "outrage aux bonnes moeurs" sous la Restauration et sous le Second Empire, Les Liaisons dangereuses est l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature du XVIIIe siècle.
Au petit jeu du libertinage, le vicomte de Valmont et la Marquise de Merteuil se livrent à une compétition amicale et néanmoins acharnée : c'est à celui qui aura le plus de succès galants, et le moins de scrupules ! Peu importent les sentiments, seule la jouissance compte...
Le récit des aventures sulfureuses de Valmont et Merteuil est celui d'un combat, qui nous apparaît d'abord sous la forme d'un jeu de séduction et qui, peu à peu, se révèle être celui d'une rivalité destructrice.
Après, entres autres, La Philosophie dans le boudoir de Sade et Hiroshima mon amour de Marguerite Duras, Christine Letailleur porte une fois encore à la scène un texte non théâtral. La metteure en scène est une personnalité atypique de la scène française. Loin des discours puritains et normatifs, elle n'hésite pas à se saisir d'oeuvres sulfureuses qui explorent les territoires obscurs, complexes du désir.
Du roman épistolaire de Choderlos de Laclos, Christine Letailleur puise toute la théâtralité inhérente à l'oeuvre. En s'appuyant sur la force de l'intrigue et des personnages, entourée d'une distribution de choix emmenée par Dominique Blanc et Vincent Pérez, elle fait entendre la langue du XVIIIe qui est toute la sève de l'histoire et un divertissement raffiné pour l'esprit.

Générique

Texte : Pierre Choderlos de Laclos
Adaptation et mise en scène : Christine Letailleur
Avec : Dominique Blanc Mme de Merteuil , Vincent Pérez Valmont , Fanny Blondeau Cécile de Volanges , Stéphanie Cosserat Une courtisane , Julie Duchaussoy Mme de Tourvel , Manuel Garcie-Kilian Danceny , Guy Prévost Le curé , Karen Rencurel Mme de Rosemonde , Richard Sammut Le chasseur , Véronique Willemaers Mme de Volanges
Scénographie : Emmanuel Clolus , Christine Letailleur
Lumières : Philippe Berthomé en collaboration avec , Stéphane Colin
Costumes : Thibaut Welchlin assisté d' , Irène Bernaud
Son : Manu Léonard
Coiffures : Suzanne Pisteur
Assistante à la mise en scène : Stéphanie Cosserat
Réalisation du décor : Ateliers du Théâtre National de Strasbourg
Réalisation des costumes : Atelier Caraco Canezou (Paris), Ateliers du Théâtre National de Strasbourg
Régie générale : Karl-Emmanuel Le Bras
Régie lumière : Stéphane Colin , Stéphane Touche
Régie son : Bertrand Lechat , Yohann Gabillard
Régie plateau : Gwénolé Laurent
Habillage : Irène Bernaud
Avec l'aide de toute l'équipe du TNB

Christine Letailleur est artiste associée au Théâtre National de Bretagne – Rennes.

 

Production déléguée : Théâtre National de Bretagne – Rennes

Coproduction : Fabrik Théâtre / Compagnie Christine Letailleur ; Théâtre de la Ville – Paris ; Théâtre National de Strasbourg ; Prospero (Théâtre National de Bretagne/Rennes, Théâtre de Liège, Emilia Romagna Teatro Fondazione, Schaubühne am Lehniner Platz, Göteborgs Stadsteatern, Théâtre National de Croatie/World Theatre Festival Zagreb, Festival d'Athènes et d'Epidaure)

Remerciements Edith Lalonger, Gil Allan, Karine Guillem, Cécile Marchione, Alexandra Vincens.

Le texte de l’adaptation de Christine Letailleur est édité aux Solitaires Intempestifs.

En savoir plus

Né en 1741, à Amiens, dans une famille de petite noblesse, Pierre-Ambroise-François Choderlos de Laclos se destine très jeune à une carrière militaire et mène une vie de garnison qui lui permet de commencer à écrire, notamment des poèmes, et deux contes libertins. En 1782, paraît Les Liaisons Dangereuses, dont le succès retentissant est en partie dû au scandale qu'il provoque. En 1788, il quitte l'armée pour entrer au service du duc d'Orléans. Après un exil d'un an à Londres au moment de la Révolution, il regagne la France en 1790, devient l'un des rédacteurs du Journal de la Société des amis de la Constitution, et intervient dans de nombreux débats au Club des Jacobins. Il est renvoyé par le duc d'Orléans, et reprend du service dans l'armée. Mais en raison des liens qu'il entretient avec la noblesse, il est arrêté, et menacé d'être décapité. Relâché en 1794, il écrit l'article "De la guerre et de la paix", publié en 1795. Fervent partisan de Bonaparte, il réintègre l'armée avec le grade de général, et c'est en défendant Tarente qu'il meurt en 1803.

 

Christine Letailleur met en scène dès ses années universitaires, pendant lesquelles elle se forme à la philosophie, la sociologie et les études théâtrales. Dans ce cadre, Elle a reçu le premier prix du jury professionnel au Festival International de théâtre universitaire (Amandiers de Nanterre) pour sa mise en scène de Matériau Müller, en 1994, et pour son adaptation et sa mise en scène de Poème brûlé d'après Vélibor Colic, en 1996. Depuis, elle a adapté et mis en scène La Philosophie dans le boudoir ou les instituteurs immoraux de Sade, La Vénus à la fourrure ou les confessions d'un suprasensuel, d'après le roman de Sacher-Masoch, Le Banquet, ou l'éloge de l'amour d'après Platon et Phèdre, d'après Yannis Rí­tsos, et dernièrement, Hinkemann, d'Ernst Toller. Christine Letailleur est artiste associée au Théâtre National de Bretagne.

 

 

 

 

 

 

 

théâtre de
st-quentin
-en-yvelines

Scène nationale

Place Georges Pompidou - CS 80317
78054 Saint Quentin en Yvelines
administration tél. : 01 30 96 99 30
administration@tsqy.org
01 30 96 99 00
 ENVOYER UN EMAIL