la saison les spectacles

21 au 23 oct.  09H45 / 18H00
Hors les murs à la Ferme de bel Ebat
durée 1h15 sans entracte

Et si l’humanité était sur le point de muter ? A travers la quête d’une enfant-créature livrée à elle-même, Pangolarium nous projette dans un univers fantastique où la réalité devient science-fiction !

Murphy, 12 ans, est une adolescente pas franchement comme les autres. Née avec un corps recouvert d’écailles, elle passe sa vie retranchée au 36ème étage d’une tour, dans un appartement qu’elle partage avec un père généticien… qui disparaît du jour au lendemain. Elle part alors à la recherche d’une étrange communauté. Pensé comme un jeu de piste, Pangolarium interroge l’avenir d’une génération se préparant à affronter les bouleversements du monde.

« L’héroïne de Pangolarium, métaphoriquement mutante, est la figure d’une génération avide de sens, en rupture avec les modèles sociétaux traditionnels. » affirme le metteur en scène. Mutations génétiques, écologie, mais aussi perte de repères face à un environnement de plus en plus artificiel et incertain… Autant de sujets brûlants abordés à hauteur d’enfant. Alors que la frontière entre fiction et réalité n’a jamais été aussi floue, Pangolarium est une invitation à la rêverie, qui traverse des paysages visuels et sonores, du sommet d’un immeuble jusqu’aux confins de la forêt primaire.


En partenariat avec la Ferme de Bel Ébat / Théâtre de Guyancourt.
Avec le Festival d’Automne à Paris
Et si l’humanité était sur le point de muter ? A travers la quête d’une enfant-créature livrée à elle-même, Pangolarium nous projette dans un univers fantastique où la réalité devient science-fiction !

Murphy, 12 ans, est une adolescente pas franchement comme les autres. Née avec un corps recouvert d’écailles, elle passe sa vie retranchée au 36ème étage d’une tour, dans un appartement qu’elle partage avec un père généticien… qui disparaît du jour au lendemain. Elle part alors à la recherche d’une étrange communauté. Pensé comme un jeu de piste, Pangolarium interroge l’avenir d’une génération se préparant à affronter les bouleversements du monde.

« L’héroïne de Pangolarium, métaphoriquement mutante, est la figure d’une génération avide de sens, en rupture avec les modèles sociétaux traditionnels. » affirme le metteur en scène. Mutations génétiques, écologie, mais aussi perte de repères face à un environnement de plus en plus artificiel et incertain… Autant de sujets brûlants abordés à hauteur d’enfant. Alors que la frontière entre fiction et réalité n’a jamais été aussi floue, Pangolarium est une invitation à la rêverie, qui traverse des paysages visuels et sonores, du sommet d’un immeuble jusqu’aux confins de la forêt primaire.


En partenariat avec la Ferme de Bel Ébat / Théâtre de Guyancourt.
Avec le Festival d’Automne à Paris

Texte, mise en scène Nicolas Liautard et Magalie Nadaud / Avec Sarah Brannens, Jean-Charles Delaume, Jade Fortineau, Fabrice Pierre, Célia Rosich / Scénographie, création numérique, réalisation du lucanus cerf-volant Damien Caille-Perret / Musique, mixage, régie son Thomas Watteau / Lumières César Godefroy / Costumes Sara Bartesaghi Gallo et Simona Grassano / Prothèse Anne Leray / Régie générale et plateau Emeric Teste / Régie lumière et vidéo Morgane Viroli / Régie Plateau Julie Znosko / Réalisation du décor Les Ateliers Jipanco et Cie « La colonie » / Réalisation, montage Christophe Battarel / Image, étalonnage Cyril Battarel / Assistante chef opérateur Fanny Bégoin / Avec la participation à l’image d’Ivan Casian, Jürg Häring, Emel Hollocou, Swann Kébaïli, Amanda Wang, Noé Battarel et les colons de La Colonie de Condé-sur-Vesgre

Production Robert de profil / Coproduction Festival d’Automne à Paris, Théâtre Paris-Villette / Robert de profil est conventionné par le ministère de la culture et de la communication – DRAC Ile-de-France et le conseil départemental du Val de Marne / Action financée par la Région Ile-de-France / Avec le soutien de la ville de Paris / Avec la collaboration de la Fondation des Artistes - MABA - Maison d’Art Bernard Anthonioz, du Théâtre de la Tempête à Paris et de La Colonie de Condé-sur-Vesgre / Remerciements à Aline Mauranges / www.robertdeprofil.fr / Photo © Christophe Battarel
Texte, mise en scène Nicolas Liautard et Magalie Nadaud / Avec Sarah Brannens, Jean-Charles Delaume, Jade Fortineau, Fabrice Pierre, Célia Rosich / Scénographie, création numérique, réalisation du lucanus cerf-volant Damien Caille-Perret / Musique, mixage, régie son Thomas Watteau / Lumières César Godefroy / Costumes Sara Bartesaghi Gallo et Simona Grassano / Prothèse Anne Leray / Régie générale et plateau Emeric Teste / Régie lumière et vidéo Morgane Viroli / Régie Plateau Julie Znosko / Réalisation du décor Les Ateliers Jipanco et Cie « La colonie » / Réalisation, montage Christophe Battarel / Image, étalonnage Cyril Battarel / Assistante chef opérateur Fanny Bégoin / Avec la participation à l’image d’Ivan Casian, Jürg Häring, Emel Hollocou, Swann Kébaïli, Amanda Wang, Noé Battarel et les colons de La Colonie de Condé-sur-Vesgre

Production Robert de profil / Coproduction Festival d’Automne à Paris, Théâtre Paris-Villette / Robert de profil est conventionné par le ministère de la culture et de la communication – DRAC Ile-de-France et le conseil départemental du Val de Marne / Action financée par la Région Ile-de-France / Avec le soutien de la ville de Paris / Avec la collaboration de la Fondation des Artistes - MABA - Maison d’Art Bernard Anthonioz, du Théâtre de la Tempête à Paris et de La Colonie de Condé-sur-Vesgre / Remerciements à Aline Mauranges / www.robertdeprofil.fr / Photo © Christophe Battarel

en famille dès 9 ans
Hors les murs à la Ferme de bel Ebat
durée 1h15 sans entracte

Scolaire

Actus

En images