théâtre

un ennemi du peuple

henrik ibsen, jean-françois sivadier
30  janv.   1 févr.
durée : 2h35 sans entracte / Tarif A
Lieu : Grand Théâtre
jeu. 30 janvier 20H30
ven. 31 janvier 20H30
sam. 01 février 20H30
Ouverture des abonnements le mercredi 5 juin.
Billetterie hors abonnement à partir du mardi 27 août.

Présentation

Dans une station thermale, le Dr Stockmann découvre que les eaux ont été polluées. Son frère, le préfet, refuse d’engager des travaux qui nuiraient à cette incommensurable source de richesse. Lors d’une réunion publique, la population se retourne contre le médecin, ce lanceur d’alerte devenu « ennemi du peuple ». L’intérêt général et la vérité peuvent-ils être sacrifiés sur l’autel des intérêts particuliers ? Sur scène, l’eau suspendue dans d’imposants lustres de sacs transparents éclaire l’ambiguïté humaine. Menée par une belle troupe d’acteurs, la pièce, déconcertante et comique, pose un regard sur notre monde, écartelé entre intérêts économiques, sociaux et écologiques.

Ecrite par le grand auteur norvégien Henrik Ibsen (1828-1906) en 1883, la pièce est d’une brûlante actualité. Pour le metteur en scène Jean-François Sivadier, « l’ennemi est devenu multiple, invisible (…) les mots de plus en plus difficiles à définir. Responsabilité. Pouvoir. (…) Sauver la civilisation. Sauver la banque. Fin du mois. Fin du monde. »

Dans ce drame, aucune solution n’est proposée, personne n’est sauvé, pas même le Dr Stockmann qui, drapé dans son orgueil, finit par tenir des propos tendancieux, voire dangereux. Jean-François Sivadier emprunte à l’écrivain Jaïme Semprun l’inquiétante question : « à quels enfants allons-nous laisser le monde ? ».

Chloé Chassaing
Dans une station thermale, le Dr Stockmann découvre que les eaux ont été polluées. Son frère, le préfet, refuse d’engager des travaux qui nuiraient à cette incommensurable source de richesse. Lors d’une réunion publique, la population se retourne contre le médecin, ce lanceur d’alerte devenu « ennemi du peuple ». L’intérêt général et la vérité peuvent-ils être sacrifiés sur l’autel des intérêts particuliers ? Sur scène, l’eau suspendue dans d’imposants lustres de sacs transparents éclaire l’ambiguïté humaine. Menée par une belle troupe d’acteurs, la pièce, déconcertante et comique, pose un regard sur notre monde, écartelé entre intérêts économiques, sociaux et écologiques.

à découvrir

théâtre de
st-quentin
-en-yvelines

Scène nationale

Place Georges Pompidou - CS 80317
78054 Saint Quentin en Yvelines
administration tél. : 01 30 96 99 30
administration@tsqy.org
01 30 96 99 00
 ENVOYER UN EMAIL