Achetez
vos places
Abonnez-
vous
 
 
SAISON 16-17
Les spectacles
 
 
Théâtre
LA RÉSISTIBLE ASCENSION D’ARTURO UI
Bertolt Brecht / Dominique Pitoiset
 10 déc.
durée : 2h30 sans entracte / tarif B
Lieu : Grand Théâtre
mer. 07 décembre 20H30
jeu. 08 décembre 19H30
ven. 09 décembre 20H30
sam. 10 décembre 20H30
  Réserver maintenant    
  • présentation
  • Générique
  • Autour
  • En savoir plus
Présentation

Après Cyrano de Bergerac, le flamboyant Philippe Torreton, Molière du meilleur comédien pour ce rôle, retrouve le metteur en scène Dominique Pitoiset autour d’un autre grand texte du répertoire.  Une « farce historique » qui dénonce les fascismes d’hier et de demain.

Rire de tout ? Même du fascisme ? Exilé, Brecht continue son combat comme il peut, avec ses armes d’artiste engagé. La Résistible ascension d’Arturo Ui fait partie des oeuvres majeures du dramaturge allemand lorsque, arrivé au sommet de son art, il souhaita témoigner de ses réflexions sur l’humanité, sur la politique et les injustices. Ici, il tente une plongée aux racines du mal, en s’intéressant aux mécanismes ainsi qu’à l’accumulation des renoncements qui ont permis à Adolf Hitler d’accéder au pouvoir. Mais comme toujours chez le maître du Berliner Ensemble, il y a transposition, pas question de parler directement du « Führer » et de ses sbires !
Pour Brecht, il existe un point commun entre les pratiques de la pègre mafieuse et celles des nazis : l’usage du crime. Ici et là, on tue pour se débarrasser des importuns, on manipule, on corrompt, on falsifie, bref, on prend le pouvoir.
Pour Dominique Pitoiset mettre en scène une Résistible Ascension, en France durant la campagne des élections présidentielles de 2017, ce n’est pas monter une production historique, surtout pas mettre l’intrigue à distance de notre époque en réduisant le propos à une simple dénonciation de l’hitlérisme. Il s’agit plutôt de suivre les pas de Brecht et de s’attacher à distinguer non seulement Hitler derrière le fameux « Monsieur Oui », mais surtout, derrière Hitler, les mécanismes qui rendent possible l’accession au pouvoir de toute droite extrême. Si « le ventre est encore fécond d’où est sorti la bête immonde », le miroir que nous tend la pièce nous renvoie, de notre propre situation, de notre pays situé au coeur d’une Europe qui se fracture, une image plus inquiétante que jamais.
Générique

de : Bertolt Brecht
Mise en scène et scénographie : Dominique Pitoiset
Avec : Philippe Torreton (distribution en cours)

Production Compagnie Pitoiset - Dijon, Bonlieu Scène nationale Annecy / Coproduction Les Gémeaux Scène Nationale-Sceaux, Centre national de création et de diffusion culturelles Châteauvallon, MC2 : Grenoble, Espace Malraux scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Théâtre de Cornouaille Centre de création musicale Scène nationale de Quimper / Production déléguée Bonlieu Scène nationale Annecy.
Autour

Conférence Bertolt Brecht, poète en résistance, par Francis Combes, poète, essayiste, directeur de la Biennale des Poètes en Val-de-Marne.

En amont de La résistible ascension d’Arturo Ui, une autre approche du grand écrivain allemand : Bertolt Brecht, surtout connu pour son théâtre, était et reste un des grands poètes de la résistance aux totalitarismes et aux intégrismes.

> vendredi 9 décembre à 19h

Empreintes #01, en partenariat avec les Itinéraires poétiques

En savoir plus

Né en 1898, Bertolt Brecht est dramaturge, metteur en scène, critique théâtral, essayiste. Proche collaborateur de Max Reinhardt, il doit fuir l’Allemagne à cause de ses idéaux marxistes. De retour des Etats-Unis, à cause justement de son marxisme, il fondera en RDA, le Berliner Ensemble. Cette troupe sera le lieu de son expérimentation théâtrale, tant par ses élans politiques que par la réinvention de la forme dramatique. La place du spectateur, le jeu de l’acteur et l’impact politique de ses pièces, sont les pièces maitresses de son œuvre. De Mère Courage et ses enfants à Baal, en passant par Le cercle de craie caucasien, ses œuvres continuent d’inspirer les metteurs en scène de toutes générations.

Dominique Pitoiset se forme tout d’abord à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts. Après s’être intéressé à l’architecture et aux arts plastiques, il poursuit sa formation à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg. Dès sa sortie, il deviendra l’assistant de nombreux metteurs en scènes de talent comme Jean-Pierre Vincent, Manfred Karge ou encore Matthias Langhoff. Il fonde la compagnie Pitoiset en 1988. En 1995, il monte Les Noces de Figaro à l’Opéra de Lausanne, dés lors il ne cessera plus d’alterner mise en scène de théâtre et d’opéra. Il a dirigé le Théâtre National Dijon-Bourgogne de 1996 à 2000, avant d’aller enseigne la mise en scène et la scénographie en Italie, dans les plus grandes écoles supérieures de Théâtre. De 2004 à 2013, il prend la tête du Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine où il fondera une Ecole Supérieure de Théâtre.

Au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Dominique Pitoiset a présenté Un été à Osage County en 2015 et Cyrano de Bergerac en 2013

La presse
 
 
théâtre de
st-quentin
-en-yvelines
Scène nationale
Place Georges Pompidou - CS 80317
78054 Saint Quentin en Yvelines
administration tél. : 01 30 96 99 30
administration@tsqy.org
01 30 96 99 00
 ENVOYER UN EMAIL