Achetez
vos places
Abonnez-
vous
 
 
SAISON 16-17
Les spectacles
 
 
La Mouette ©  Arno Declair La Mouette ©  Arno Declair La Mouette ©  La Mouette ©  Arno Declair La Mouette ©  Arno Declair La Mouette ©  Arno Declair La Mouette ©  Arno Declair La Mouette ©  Arno Declair
La Mouette © Arno Declair
Théâtre
LA MOUETTE
Thomas Ostermeier / Anton Tchekhov
26 
 28 janv.
durée : 2h30 sans entracte / tarif B
Lieu : Grand Théâtre
jeu. 26 janvier 19H30
ven. 27 janvier 20H30
sam. 28 janvier 20H30
  Réserver maintenant    
  • présentation
  • Générique
  • En savoir plus
Présentation
Evènement ! Avec La Mouette, le Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines accueille pour la première fois Thomas Ostermeier, figure majeure du théâtre contemporain et directeur de la prestigieuse Schaubühne de Berlin. Avec son théâtre engagé, physique, vivant et généreux, Thomas Ostermeier a revitalisé la scène européenne. Entouré d’une troupe de comédiens français talentueux, il révèle les résonances contemporaines et la dimension comique du chef-d’oeuvre de Tchekhov et lui insuffle une nouvelle jeunesse.
Lorsque La Mouette est créée à Moscou en 1896, l’actrice qui joue Nina, considérée comme la plus grande comédienne russe du moment, est tellement impressionnée par l’hostilité du public qu’elle en perd la voix. Il faut attendre la reprise du spectacle deux ans plus tard par Stanislavski au Théâtre d’Art de Moscou pour que la pièce triomphe. Depuis, elle est l’une des oeuvres les plus connues et jouées de Tchekhov, celle à laquelle tout metteur en scène envisage de se confronter à un moment de son parcours. C’est Thomas Ostermeier, metteur en scène allemand parmi les plus marquants de notre temps, qui porte aujourd’hui son regard sur ce chef-d’oeuvre, dans une nouvelle traduction confiée à l’écrivain Olivier Cadiot.
Dans La Mouette, Treplev se confronte à sa mère Arkadina, actrice à succès, et cherche en vain à lui faire reconnaitre sa valeur. Il veut transformer le monde et pour cela réinventer la scène, le théâtre. Il veut aussi séduire Nina, jeune actrice à qui il confie le rôle principal de son spectacle. Car l’art est le territoire miné sur lequel tout se joue : les passions, les conflits et les illusions.
« Tous les grands textes de théâtre contiennent pour ainsi dire plusieurs pièces. Cela vaut aussi pour La Mouette », remarque Ostermeier. « Est-ce une pièce sur le conflit entre les générations ? Une réflexion sur l’art et le théâtre ? Ou un drame sur les malheurs de l’amour ? ». Le brillant metteur en scène ne choisit pas, il embrasse tous ces enjeux en les débarrassant de toute reconstitution historique et engage un dialogue avec Tchekhov par-delà le XXè siècle, donnant à entendre ce que ce texte a à nous dire de notre temps.
Comment d’un « classique » réussir un spectacle nouveau ? Thomas Ostermeier relève le défi haut la main avec cette remarquable adaptation de l’oeuvre du dramaturge russe.

En partenariat avec la Ferme de Bel Ébat - Théâtre de Guyancourt
Générique

Mise en scène : Thomas Ostermeier
Texte : Anton Tchekhov
Traduction : Olivier Cadiot
Adaptation : Thomas Ostermeier
Musique : Nils Ostendorf
Scénographie : Jan Pappelbaum
Assistanat scénographie : Jeanne Wéry
Dramaturgie : Peter Kleinert
Costumes : Nina Wetzel
Assistanat costumes : Maïlys Leung Cheng Soo
Lumière : Marie-Christine Soma
Création peinture : Katharina Ziemke
Assistanat mise en scène : Elisa Leroy , Christèle Ortu , Maxine Reys (stagiaire)
Préparation physique : Heike Krömer
Construction du décor : Atelier du Théâtre de Vidy
Avec : Valérie Dréville (Irina Nikolaïevna Arkadina) , Cédric Eeckhout (Sémion Sémionovitch Medvedenko) , Jean-Pierre Gos (Piotr Nikolaïevitch Sorine) , François Loriquet (Boris Alexeïevitch Trigorine) , Sébastien Pouderoux de la Comédie-Française (Evgueny Sergueïevitch Dorn) , Mélodie Richard (Nina Mikhaïlovna Zaretchnaïa) , Matthieu Sampeur (Konstantin Gavrilovitch Treplev) , Marine Dillard (peintre)

Création le 26 février 2016 au Théâtre de Vidy. Production déléguée Théâtre de Vidy / Coproduction Odéon Théâtre de l’Europe, Théâtre national de Strasbourg, Teatro Stabile Turin, La Filature Scène nationale à Mulhouse, TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers, Théâtre de Caen.
En savoir plus

Fils de serf et commerçant russes, Anton Tchekhov (1860-1904) entreprit des études médecine après une enfance très pauvre, religieuse, sous la coupe d'un père despotique. Néanmoins, il commença à écrire dès son adolescence et ce jusqu'au soir de sa vie. Atteint de tuberculose, il voyagera au travers de son immense pays, jusqu’au bagne de Sakhaline, ce qui marquera son écriture. Entre la médecine et la littérature, le répertoire de Tchekhov témoigne d'un pays et d'une époque, au travers ses nouvelles et ses récits. Son théâtre en est l'incarnation. Il commence à écrire très jeune et écrira sa première pièce, Platonov à l’âge de dix-huit ans. Cette pièce, inachevée, non publiée de son vivant, lui inspirera Ivanov. La Mouette tient une place toute particulière dans l’oeuvre de Tchekhov. Ce sera sa première «grande» pièce, suivront, entre autres, Oncle Vania, Les Trois soeurs et La Cerisaie. Elle sera aussi la première collaboration, qui deviendra historique, avec Stanislavski et Dantchenko.

Né en 1968 à Soltau, Thomas Ostermeier est considéré comme l’un des metteurs en scène européens les plus marquants de cette décennie. Il fonde son travail théâtral sur le modèle des théâtres d’Art de Moscou, plus précisément les studios de Meyerhold et Stanislavski. En 1996, il termine sa formation de metteur en scène à l’Ecole supérieure de théâtre Ernst Bush à Berlin. A peine sorti de l’école, son travail de fin d’étude lui vaut déjà la reconnaissance du monde théâtral berlinois et allemand. Moins d’une année plus tard, le Deutsches Theater lui donne accès à l’espace « Die Baracke » qui deviendra le lieu de référence de sa génération. Les trentenaires semblent se reconnaître dans le travail du metteur en scène, axé principalement sur le conflit des générations. De cette période, l’artiste allemand conserve un goût prononcé pour les nouvelles écritures, dont il alterne régulièrement les mises en scène avec celles de textes classiques. Les succès se multiplient et mènent Thomas Ostermeier toujours plus loin. En 1999, il se retrouve à la Schaubühne où il deviendra membre de la direction artistique. En 1999, il devient membre de la direction artistique de la prestigieuse Schaubühne de Berlin. Depuis les années 2000, Thomas Ostermeier a mis en scène près d’une quarantaine de spectacles qui tournent dans le monde entier. En 2004, il est nommé Artiste Associé pour le Festival d’Avignon. En 2009, Thomas Ostermeier est nommé Officier des Arts et des Lettres par le Ministre français de la Culture. En 2011, il s’est vu attribuer le Lion d’or de la Biennale de Venise pour l’ensemble de sa carrière.

La presse
 
 
théâtre de
st-quentin
-en-yvelines
Scène nationale
Place Georges Pompidou - CS 80317
78054 Saint Quentin en Yvelines
administration tél. : 01 30 96 99 30
administration@tsqy.org
01 30 96 99 00
 ENVOYER UN EMAIL