Théâtre

LA MÉNAGERIE DE VERRE

Tennessee Williams / Isabelle Famchon / Daniel Jeanneteau
 7 avr.
durée : 2h15 sans entracte / tarif B
Lieu : Grand Théâtre
ven. 06 avril 20H30
sam. 07 avril 20H30
  Réserver maintenant    
  • présentation
  • Générique
  • Autour
  • En savoir plus

Présentation

Entre rêve et cauchemar, Daniel Jeanneteau nous offre une lecture onirique de la pièce de Tennessee Williams, véritable plongeon dans le quotidien d’une mère et de ses deux enfants, prisonniers de leurs solitudes respectives, le temps d’une soirée où tout bascule. Un portrait de famille bouleversant.

C’est l’une des oeuvres les plus célèbres de Tennessee Williams. L’une de ses pièces de jeunesse qui, à 34 ans, l’a propulsé au firmament du théâtre américain.
Saint-Louis, Missouri. Nous voici dans une famille désargentée, au père absent. La mère, Amanda Wingfield - interprétée par la sublime Dominique Reymond - est hantée par le souvenir de son mari et, pour supporter un présent difficile, se réinvente jusqu’à la mythomanie un passé heureux. Amanda règne sur ses deux enfants : Tom, jeune poète raté employé d’une fabrique de chaussures et Laura, atteinte d’un complexe d’infériorité qui la rend d’une timidité maladive, aussi diaphane que les petits animaux de verre qu’elle collectionne dans un coin de l’appartement. Dans ce quotidien rythmé par la mélancolie maternelle et l’angoisse bien concrète de ne pas joindre les deux bouts, l’étau se resserre sur Laura, lorsqu’Amanda décide d’inviter à dîner un ami de son fils susceptible d’épouser sa fille, un mariage qui pourrait être une planche de salut pour la famille. Rien ne se passera comme prévu.
Puisant au plus intime de sa propre vie, Tennessee Williams construit ici une oeuvre universelle, subtilement inquiétante, autour de la perte et du deuil, de la permanence en nous de ce qui a disparu. S’éloignant de tout réalisme, la scénographie de Daniel Jeanneteau, superposition de voiles transparents, prison duveteuse dans laquelle on a plaisir à se laisser enfermer, plonge le spectateur dans l’univers d’un des plus grands auteurs américains du XXe siècle

Générique

Texte : Tennessee Williams
Traduction : Isabelle Famchon
Mise en scène et scénographie : Daniel Jeanneteau
Assistant mise en scène et scénographie : Olivier Brichet
Avec : Solène Arbel (Laura) , Quentin Bouissou (Jim) , Dominique Reymond (Amanda) , Olivier Werner (Tom) , Jonathan Genet (vidéo)
Lumière : Pauline Guyonnet
Costumes : Olga Karpinsky
Son : Isabelle Surel
Video : Mammar Benranou
Collaboratrice à la scénographie : Reiko Hikosaka

Production Maison de la Culture d’Amiens - Pôle européen de création et de production, Studio-Théâtre de Vitry, T2G – Théâtre de Gennevilliers/ Coproduction La Colline - Théâtre national, Espace des Arts - Scène nationale de Chalon-sur-Saône, Centre Dramatique National Besançon Franche-Comté, MCB° Maison de la Culture de Bourges - Scène Nationale, Shizuoka Performing Arts Center (Japon), Institut français / Décor construit par les Ateliers de la MCB°- Maison de la Culture de Bourges-Scène nationale.
L’Auteur est représenté dans les pays de langue française par Renauld & Richardson info@paris-mcr.com en accord avec Casarotto Ramsay Ltd, London. La traductrice est représentée dans le monde par Renauld Richardson. La Ménagerie de verre est présentée en vertu d’un accord exceptionnel avec « The University of the South, Sewanee, Tennessee »

Autour

L'Atelier de critique théâtrale
Affûtez votre regard de spectateur !

Cet atelier d'écriture autour de la critique propose d'aborder autrement la représentation théâtrale, à l'aide d'outils de compréhension et d'analyse. De nombreux exercices ludiques et pratiques vous guideront vers l'apprentissage de l'écriture journalistique critique.

Atelier mené par Alicia Dorey, critique de théâtre et co-fondatrice du site Les 5 Pièces.

Deux samedis de 11h à 13h et de 14h à 17h au choix. Dates communiquées en septembre.

Conditions de participation : Entrée libre sur réservation.
L'atelier existe également autour du spectacle Festen. Il est possible de participer à l'un des ateliers ou aux deux ateliers. Il est indispensable d'avoir vu le(s) spectacle(s) concerné(s).

En savoir plus

Poète dès l’âge de 14 ans, Tennessee Williams (1911-1983) essaie durant toute son adolescence de fuir un univers familial oppressant, entre un père distant, une mère enfermée dans une vision fantasmée du Mississippi de sa jeunesse et une sœur dont les souffrances mentales ressemblent à celle des personnages qui traverseront une œuvre littéraire foisonnante. Auteur dramatique, 19 de ses pièces seront jouées à Broadway de son vivant, parmi lesquelles Un Tramway nommé désir, La Chatte sur un toit brûlant ou Soudain l’été dernier.

Nommé directeur du Centre dramatique national de Gennevilliers en 2017, Daniel Jeanneteau a exercé ses talents de metteur en scène et de scénographe auprès de Claude Régy, Gérard Desarthe, Trisha Brown ou encore Pascal Rambert. Sa découverte de l’œuvre de Tennessee Williams se fait à l’occasion d’un voyage au Japon, où il signe une première mise en scène de La Ménagerie de verre en 2011.

Dominique Reymond est aujourd’hui l’une des actrices les plus emblématiques du théâtre et du cinéma français, dont les débuts en 1984 sont marqués par une grande complicité avec le metteur en scène Antoine Vitez, qui se poursuivra par une carrière d’actrice et de comédienne auprès de Claude Chabrol, Philippe Garrel, Bernard Sobel, Luc Bondy, Stéphane Braunschweig…Reconnaissable entre toutes grâce au ton si particulier de sa voix, Daniel Jeanneteau la décrit comme « incandescente et retenue, inquiète et lumineuse, courtoise et déchaînée, évidente et complexe, libre et dévouée, forte et vacillante, souveraine et pleine de doutes…»

à découvrir

théâtre de
st-quentin
-en-yvelines

Scène nationale

Place Georges Pompidou - CS 80317
78054 Saint Quentin en Yvelines
administration tél. : 01 30 96 99 30
administration@tsqy.org
01 30 96 99 00
 ENVOYER UN EMAIL