Danse

L.A. DANCE PROJECT

BENJAMIN MILLEPIED
16   17 nov.
durée : 1h40 avec entracte / tarif B
Lieu : Grand Théâtre
ven. 16 novembre 20H30
sam. 17 novembre 20H30
Ouverture des abonnements le mercredi 6 juin.
Billetterie hors abonnement à partir du jeudi 30 août.

Présentation

Fondé en 2012 par Benjamin Millepied, le plus américain des chorégraphes français et l’enfant chéri de la danse internationale, le L.A. Dance Project est un véritable foyer de création regroupant toutes les disciplines (musiques, arts plastiques, vidéos…) autour de danseurs d’exception. Pour cette soirée placée sous le signe de l’éclectisme, la troupe repart aux sources de la modern dance de la pionnière Martha Graham, s’ouvre au style urbain et puissant de Kyle Abraham, avant de nous offrir la toute dernière pièce de Millepied, une création inédite inspirée de J.S. Bach.

La soirée débutera par un hommage à l’un des plus grands génies créatifs du 20ème siècle, l’américaine Martha Graham, dont l’œuvre innovante et audacieuse a posé les fondations de la danse contemporaine et inspiré plusieurs générations de chorégraphes comme Merce Cunningham, Paul Taylor et Twyla Tharp. Trois duos (White Duet, Stars & Moon), datant de 1957, sont repris avec subtilité par les danseurs de la compagnie, qui subliment les techniques de danse et les qualités narratives inimitables de Martha Graham.

Changement de rythme et d’époque avec une création de  Kyle Abraham, étoile montante de la scène new-yorkaise au style ultra fluide et métissé, qui emprunte aussi bien au hip-hop qu’au ballet classique. Dans Ritalin Requiem, il s’appuie sur les fabuleuses qualités techniques des danseurs et joue non sans humour sur l’effet de « zapping », où tout change d’une seconde à l’autre, avec un art consommé de la transition et du contraste, y compris musical, Barbara Streisand et Kendrick Lamar côtoyant sans complexe Philip Glass !

La soirée nous promet un final en beauté avec Bach Studies (Part 1), chorégraphié par Benjamin Millepied, qui applique au mouvement la complexité de la Partita pour violon seul n° 2 en D mineur de Jean-Sébastien Bach, reprenant le motif du contrepoint, de la fugue et du canon. Un savant mélange de sophistication, de délicatesse et de virtuosité. Une inspiration néoclassique parfaitement maîtrisée et assumée, qui complètera le formidable patchwork de cette soirée 100 % américaine !

à découvrir

théâtre de
st-quentin
-en-yvelines

Scène nationale

Place Georges Pompidou - CS 80317
78054 Saint Quentin en Yvelines
administration tél. : 01 30 96 99 30
administration@tsqy.org
01 30 96 99 00
 ENVOYER UN EMAIL